raire


raire

raire [ rɛr ] v. intr. <conjug. : 50>
XIVe; « crier » XIIIe; bas lat. ragere railler
Vx Bramer, raller. — On dit aussi RÉER [ ree ] <conjug. : 1> , 1383 .

raire verbe intransitif (bas latin ragere) Synonyme de réer. ● raire (homonymes) verbe intransitif (bas latin ragere)raire (synonymes) verbe intransitif (bas latin ragere)
Synonymes :
- réer

⇒RAIRE, RÉER, verbe intrans.
Rare. [Le suj. désigne un cerf, un chevreuil] Bramer, crier. Et tout à coup, plus puissant encore, son brame monta vers les étoiles (...) Il renversait le col en arrière et réait sans pouvoir s'arrêter (...) À la fin de chaque raire sa voix s'étranglait dans sa gorge (GENEVOIX, Dern. harde, 1938, p. 56).
REM. Raire, subst. masc. Cri du cerf ou du chevreuil. Si l'on veut appeler les chevrettes (...), c'est le « raire » du brocard qu'il faudrait imiter. C'est un son assez sourd, auquel les chevrettes ne sont vraiment sensibles que pendant un temps très court de l'époque des amours (VIDRON, Chasse, 1945, p. 98). V. ex. supra.
Prononc. et Orth.:[], (il) rait []; [], (il) rée []. Homon. formes de rayer. Ac. dep. 1762: raire; LITTRÉ, Lar. Lang. fr., ROB. 1985: raire, réer. Conjug. raire comme traire, réer comme créer. Étymol. et Hist. 1. Raire a) 1re moit. XIIIe s. « crier; grincer » (GUILLAUME LE VINIER, Poésies, éd. Ch. Ménard, XV, 23-24: Maiz cil qui ne set vieler fait raire La vïele), attest. isolée; b) 2e moit. XIVe s. (du cerf, du chevreuil) « pousser un cri » ici inf. subst. (JEHAN D'ARKEL, Li Ars d'amours, II, 311 ds GDF. Compl.); 2. réer ca 1390 « id. » (GASTON PHÉBUS, Livre de Chasse, éd. G. Tilander, 36, 7, p. 167). Du b. lat. « mugir, rugir, beugler » att. une seule fois au Xe s. ds CGL t. 3, p. 432 d'où le roum. rage « id. » (en parlant d'un bovin) »; v. aussi railler. Bbg. BOLBJERG (A.). Six verbes fr.: la catégorie -aire. R. rom. 1979, t. 14, n ° 1, pp. 114-116.

raire [ʀɛʀ] ou réer [ʀee] v. intr. [CONJUG. (raire) traire]
ÉTYM. XIVe, raire; réer, 1383; attestation isolée, XIIIe « crier »; du bas lat. ragere. → Railler. N. B. Ne pas confondre avec l'anc. v. raire « raser ».
Vx. Crier, en parlant du cerf, du chevreuil… Bramer. (On dit aussi raller).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • raire — ou réer 1. (rê r ou ré é) je rais, tu rais, il rait, nous rayons, vous rayez, ils raient ; je rayais ; je rairai ; que je raie ; rayant ; rait ; ou je rée, je réais, je rérai ; que je rée ; que je réasse ; réant ; réé, v. n. Terme de vénerie. Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • raire — Raire, Radere, Adradere, Tondere caput, Attondere, voyez Raser. Un barbier rait l autre, Simile illi, Mutuum muli scabunt, Tonsores radunt alter alterum. Aisé à raire, Rasile. Ray, ou rasé, Rasus, Rasilis. Qui n est point ray, Irrasus …   Thresor de la langue françoyse

  • raire — RAIRE. v. a. Couper le poil si prés de la peau qu il n y en paroisse plus. Il est vieux, & n est plus en usage qu en quelques façons de parler proverbiales. Ainsi on dit, Un Barbier rait l autre, pour dire, que Les gens de mesme sorte s entr… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • răire — RĂÍRE s. v. răutate. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime …   Dicționar Român

  • raire — abstraire agraire araire arbitraire braire cinéraire contraire distraire extraire funéraire honoraire horaire hydraire itinéraire laraire libraire littéraire madréporaire numéraire paralittéraire podagraire praire raire rentraire retraire… …   Dictionnaire des rimes

  • RAIRE — ou RÉER. v. n. T. de Vénerie. Il se dit Du cri du cerf. Les cerfs raient quand ils sont en rut …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Raire — nf petit sentier, ligne de démarcation entre deux propriétés Centre de la France …   Glossaire des noms topographiques en France

  • raire — vi. => Bêler …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • raire —  n.m. Brame du cerf …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • RAIRE OU RÉER — v. intr. T. de Chasse Il se dit du Cri du cerf. Les cerfs raient …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.